Entrepreneurs : Comment avoir un maximum d’impact sur le réchauffement climatique ?

Aujourd’hui, je suis allée à la rencontre de Rémi Gaubert, conférencier bénévole pour la planète, membre de Time for the Planet, que j’ai connu à l’occasion d’un coworking que j’organisais avec les membres toulousains du collectif de We Act 4 Earth. Coworking durant lequel Rémi nous a donné une conférence sur le réchauffement climatique. 
Cet article est composé de trois parties : une partie interview, où j’invite Rémi à nous parler de son activité, suivie d’une problématique à laquelle Rémi répond, ici « Entrepreneurs : Comment avoir un maximum d’impact sur le réchauffement climatique ?« , et enfin une ouverture en lien avec mon activité : l’illustration. 😉

 

Entrepreneurs : comment avoir un maximum d'impact sur le réchauffement climatique ?

Rémi Gaubert, bénévole dévoué à la cause du réchauffement climatique

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Rémi Gaubert, j’ai 36 ans, et j’habite à Toulouse.

J’aspire à améliorer les conditions de vie de l’être humain et à réduire la souffrance dans le monde.

Parle-nous de ton entreprise : quelle est son histoire ? Comment t’est venue cette idée ?

Ce n’est pas mon entreprise, mais une entreprise dans laquelle je m’implique en tant que bénévole : Time for the Planet. C’est un mouvement citoyen et j’apprécie vraiment que ce projet offre la possibilité à n’importe qui d’agir face au réchauffement climatique, sans pour autant avoir des compétences particulières.

Quels services propose Time for the Planet et à qui s’adressent-ils ?

Ce collectif de citoyens permet de financer des innovations qui vont permettre de capter ou de réduire les émissions de Gaz à effet de serre des biens et services que nous utilisons. Concrètement, nous allons financer des projets d’innovateurs, puis nous allons les partager en open source pour permettre à ces innovations de se déployer rapidement à l’échelle mondiale.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans cette activité ?

La possibilité de se rendre acteur face au réchauffement climatique, peu importe ses compétences. Par exemple je réalise des conférences dans les écoles d’ingénieurs et entreprises pour sensibiliser les gens au réchauffement climatique. Mais il est aussi possible de :

  • Evaluer des innovations techniques sans aucune connaissance préalable
  • Faire connaitre le projet autour de ses proches
  • Aider à lever plus de fonds 
  • Etc.

Quelles sont les valeurs de time for the planet ?

L’action, l’humilité, la joie, le pragmatisme, la transparence, la créativité, la collaboration, l’amour

Avec cette activité, quelle est ta contribution au monde ? (social, humain, environnemental) ?

J’ai une grande satisfaction de contribuer significativement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, et donc par conséquence de réduire les souffrances des populations les plus exposées à ce problème.

C’est quoi pour toi être un entrepreneur engagé ? Quels engagements prends-tu pour l’environnement ?

Et bien être engagé, c’est pour moi faire ce que je fais pour la planète, sans attendre de rémunération en contrepartie, je fais tout ça bénévolement. J’ai de l’argent de côté, je vis dans la sobriété, ça me suffit.

Quels sont tes loisirs / passions à côté de cette activité ?

Jouer de la guitare, chanter et danser.

Rêvons un peu : à quoi ressemble selon toi la société idéale de demain ?

La société idéale de demain, serait un monde où chacun a gratuitement de quoi manger et se nourrir, grâce à des gens qui s’épanouirait en offrant gratuitement ça à d’autres personnes, qui serait à leur tour épanoui d’offrir un autre service ou produit. Avec une conscience de la sobriété et d’éviter la consommation du dernier gadget qui consomme de l’énergie et des ressources et dont on peut se passe.
Chacun ferait ce qu’il fait par plaisir d’apporter quelque chose à quelqu’un, pas parce qu’il doit le faire pour un salaire, mais parce qu’il a trouvé ce qui l’anime et qui lui donne envie de s’impliquer. C’est ce que j’essaye de faire à mon niveau aujourd’hui.

Alors, comment avoir un maximum d'impact sur le réchauffement climatique ?

Lorsque je me suis lancé dans l’action contre le réchauffement climatique je voulais avoir un impact très significatif sur ce réchauffement. C’est une démarche issue de l’altruisme efficace ! J’ai commencé par chercher des solutions révolutionnaires, voir ce que je pourrais inventer … et puis très rapidement, je me suis rendu compte que je ne maitrisais pas si bien que ça le sujet, alors j’ai commencé à me renseigner et à lire les rapports du GIEC.

J’ai alors appris plusieurs choses :

  • Ce n’est pas une solution qui résoudra le problème, mais une multitude de petites solutions
  • Ce n’est pas la technologie qui nous sauvera, mais nous en aurons besoin. Donc il y aura besoin de sobriété et d’innovation technologique, les 2 semblent être indispensables.

J’ai alors commencé à réduire mon bilan carbone, en étant plus dans la sobriété. Mais ce n’était pas assez. Il y a environ 40 milliards de tonnes de Gaz à effet de serre émises tous les ans, et un Français en émet 10t en moyenne par an. Alors mon potentiel de réduction n’a été que de quelques tonnes, pour quelqu’un qui voulait avoir un impact significatif on était loin du compte ! Alors j’ai voulu créer une innovation qui réduit des millions ou milliards de tonnes ! En parallèle j’ai découvert Time for the Planet avec pleins d’innovateurs brillants avec pleins de projets. Et je me suis rendu compte que finalement il y avait des innovations, mais ça ne suffit pas, il faut des gens pour croire y croire et les financer.

Ce que je veux dire par là, c’est que celui qui a inventé la crème solaire n’est pas le seul à faire quelque chose d’exceptionnel et d’impactant. Il y a tous ceux qui ont permis que tout ça existe, en premier lieu les chercheurs qui ont démontré les liens entre l’exposition au soleil et les cancers, ceux qui ont investi dans des recherches de solutions, ceux qui ont commandé les produits pour les mettre dans leurs magasins, ceux qui ont sensibilisé le grand public, et enfin tante Germaine qui pense à prendre la crème solaire quand on sort ! Tout le monde joue un rôle clé dans cet écosystème pour éviter les conséquences dramatiques des surexpositions.

Et si on faisait la même chose pour le climat ? Toujours dans mon idée de me former, j’ai suivi les ateliers de la fresque du climat et 2 tonnes. Je vous conseille vivement ces ateliers. Pendant l’atelier 2 tonnes notamment, j’ai compris l’importance de l’influence dans nos écosystèmes pour réussir le défi qui nous attend avec le réchauffement climatique. Si vous avez inventé une crème solaire mais que personne n’est au courant qu’il faut mettre de la crème solaire, alors y’aura des dégâts ! Ça ne vous rappelle pas le problème du réchauffement climatique ? Donc la solution ne suffit pas, il faut beaucoup de pédagogie et de sensibilisation.

« Oui mais moi je sais ce qu’il faut faire ! » Et bien ce n’est pas si évident …

 J’organise bénévolement des conférences dans les entreprises et les écoles d’ingénieurs, et je suis toujours aussi surpris de voir les déclics des gens ! Au début ils pensent connaitre la problématique du réchauffement climatique et mener les actions les plus importantes (tri des déchets, manger locale, couper les appareils en veille, éteindre les lumières). Mais comme on dit chez Time for the Planet : « Pissez sous la douche ne suffira pas » !

Et au fur à mesure, ils sont alors étonnés de voir que d’autres actions qu’ils font moins auraient plus d’impact (suppression ou réduction de l’avion/voiture, alimentation avec moins ou pas de viandes, isolation du bâtiment …). Les ordres de grandeurs ne sont souvent pas bien compris. Toute les actions sont bien sûr importantes, mais certaines semblent être plus prioritaires. Le pire c’est quand j’entends « Avec tous les efforts que je fais (tri des déchets etc…) je peux bien partir une fois par an à Bali », malheureusement le plus souvent ça fait bien plus que ruiner tous les efforts de cette personne.

Admettons que je permette à 100 personnes de réduire leur bilan carbone ne serait-ce que d’1 tonne, c’est une réduction colossale en comparaison au potentiel de réduction de mon propre bilan carbone (attention je ne suis pas en train de dire qu’il ne faut pas réduire son bilan carbone !)

Et bien vous aussi vous pouvez jouer ce rôle d’influenceur (en plus de réduire votre propre bilan carbone !)

Démultipliez votre pouvoir d’action, en effectuant un travail pour réduire votre bilan carbone et en parlant de ce sujet autour de vous, pour sensibilisez les gens. Ne sous estimez pas, comme j’ai pu le faire, le pouvoir d’influence, vous aurez peut-être bien plus d’impact en parlant de ces actions autour de vous qu’en faisant des choses dans votre coin (sauf si vous êtes le petit géni qui invente la crème solaire, là restez concentré dans votre garage, on a aussi besoin de vous !)

Réchauffement climatique et communication à impact

Selon toi, quel(s) rôle(s) peuvent jouer l’illustration et l’art dans l’écologie ?

Je pense que l’art peut proposer un nouveau modèle, nous permettre de rêver, de se projeter, de nous imaginer dans le monde de demain. Je pense aux nouveaux récits dans des films qui sont en cours de création par Cyril Dion par exemple. Mais aussi à la conception de certains produits, comme des toilettes révolutionnaires et écologiques, on peut même rendre des toilettes à la mode c’est pour dire l’impact que l’art peut avoir . 😂

 Quand je parle d’art, je parle surtout de l’art de faire différemment, d’être créatif pour inventer une nouvelle façon de faire ou de voir les choses.

Contacts : pour maximiser votre impact ! 😉

Si vous souhaitez contacter Rémi, et le faire intervenir dans votre entreprise, voici ses coordonnées :

Merci Rémi 🙂

Pour lire encore plus de contenu inspirant, sur la communication et l’éco-responsabilité, je vous invite à lire les autres articles de mon blog.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez vous aussi agir pour la planète au travers de votre activité professionnelle ?

Abonnez vous à ma newsletter et recevez le Guide de la communication responsable dans votre boîte mail ! 😉